Nos projets

Afin d’interpeller l'opinion publique sur les morts de migrants en Méditerranée et défendre le principe de libre-circulation, un groupe de 43 compagnons d'Emmaüs a traversé à la nage ou en kayak le détroit de Gibraltar. Plusieurs d'entre eux avaient déjà vécu cette traversée en tant que migrants.

Emmaüs
© Le Figaro

(11 septembre 2017) - L'initiative émane de deux compagnons d'Emmaüs travaillant sur le terrain, au contact de réfugiés. En 2015, tous deux basés à Saint-Étienne, ils décident de réaliser une action concrète.

L'opération de samedi, qui a mobilisé 35 kayakistes et 8 nageurs, a été baptisée «Article 13», en référence à l'article de la Déclaration universelle des droits de l'Homme selon lequel «toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays». Une préoccupation historique pour Emmaüs et son fondateur, l'abbé Pierre.

Plusieurs autres actions symboliques ont eu lieu. Une porte a notamment été installée sur la plage espagnole. Ouverte, elle symbolise l'accueil des migrants pour lequel les volontaires se mobilisent. Tous les volontaires se sont également rendus au cimetière de Tarifa, où de nombreux migrants anonymes sont enterrés. (Le Figaro)

En savoir plus

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.