Nos projets

L’AEIDL est citée dans une thèse récente de Lana Plug (Université de Wageningen). Cette thèse plaide pour qu’on associe politiques d'immigration et politiques de développement rural selon une approche humaniste qui assurerait durablement à la fois l’intégration des réfugiés et un redéveloppement rural local grâce à l’installation des réfugiés dans les zones rurales européennes en déclin démographique.

Suède
© Réseau rural suédois

(14 décembre 2016) - Cette thèse cherche à développer une approche conjuguant les deux grands enjeux migratoires actuels: (1) l'afflux élevé de réfugiés fuyant la guerre et la persécution en Afrique et en Asie, et (2) le déclin démographique de certaines zones rurales d’Europe dû à l'exode vers les villes.

La crise des réfugiés a montré que l'afflux de plus d'un million de migrants et de réfugiés en 2015 divise largement les dirigeants, décideurs politiques et citoyens européens, tout en minant la cohérence de l'Union européenne et sa position au niveau international.

La plupart des réfugiés arrivant dans des zones urbaines qui souffrent déjà d’une forte pression immobilière et d’un taux de chômage élevé, l'intérêt est grand d’accueillir et d’intégrer les réfugiés dans les zones rurales en déclin démographique.

Les expériences menées aux Pays-Bas et en Suède ont montré que l'intégration est un processus à double sens nécessitant une implication des habitants et des nouveaux arrivants à travers une approche sensible, holistique et territoriale.

Lire la thèse (EN)

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.