Nos projets

L’humanitaire Sophie Beau et le capitaine de marine marchande Klaus Vogel ont affrété l’Aquarius et en deux mois de Méditerranée affichent le sauvetage de 917 hommes, femmes et enfants promis à une noyade certaine.

ton alt text
© Patrick Bar / SOS-Méditerranée / AP

(04 mai 2016) - Un an après sa naissance, leur association, SOS-Méditerranée, se positionne comme un opérateur de sauvetage crédible qui a gagné sa place au côté des militaires et des gardes-côtes italiens.

La première campagne de l’Aquarius a confirmé l’intuition de la petite équipe: que la société civile avait envie de sauver des vies. «Nous avons été financés à 98 % par des dons privés. Très vite les gens ont adhéré à notre projet et nous avons obtenu 100 000 euros en cinq jours» sur la plate-forme de financement participatif Ulule, insiste le responsable de la collecte, Jean Karinthi.

Si l’association lève des fonds par Internet, elle souhaite aussi créer un mouvement autour de son initiative. Déjà, à Marseille, Paris, Rennes, des collectifs se créent pour soutenir le projet et rendre le citoyen acteur de ces sauvetages. Et SOS Méditerranée compte bien développer ce volet durant sa campagne qui commence. (Le Monde)

En savoir plus

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.