Nos projets

Un article publié par POLITICO montre que la crise migratoire stimule les initiatives de certains entrepreneurs-citoyens.

De Bruxelles à Helsinki en passant par les camps de réfugiés du Moyen-Orient, des militants du secteur privé mettent en œuvre leurs propres solutions face à la crise migratoire en Europe et tentent d'agir rapidement là où l'Union européenne et les gouvernements nationaux ont jusqu’ici échoué.

En Europe où on attend de l’Etat-providence et des grandes ONG qu’ils résolvent des problèmes tels que l'accueil des réfugiés, nombre d’entrepreneurs et militants estiment que l'on ne peut plus compter sur les anciennes méthodes et organisations pour fournir une aide humanitaire efficace ou mieux intégrer les réfugiés.

Leurs réponses vont au-delà de la démarche qu’ont de plus en plus de citoyens et de familles d’accueillir chez eux les demandeurs d'asile. Animateurs de quartier, banquiers et même princes, ces «activistes», de moins de 40 ans pour la plupart, utilisent les technologies numériques, des instruments financiers nouveaux et leurs réseaux locaux pour atténuer les tensions et limiter le coût politique et humanitaire d'un retour de bâton contre les réfugiés. (POLITICO)

Lire l'article (EN)

TOP