Nos projets

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Agriculture
  • Durée: 1991-2001

Bibliothèque

 

Durant dix ans, l’AEIDL a animé LE programme pilote européen en faveur des zones rurales.

De 1991 à 2001, l’AEIDL a coordonné l’animation et la mise en réseau du "Programme d’Initiative communautaire" L.E.A.D.E.R. (Liaison Entre Actions de Développement de l’Economie Rurale) lancé en 1990 par la Commission européenne pour soutenir le (re)développement des zones rurales à travers des approches et des projets innovants.

En tant que "Cellule d’animation" (LEADER I, 1991-1994) puis "Observatoire européen des territoires ruraux" (LEADER II, 1995-2001), l’AEIDL a notamment assuré:

  • l'animation d’un réseau de plus de 1 000 "groupes d’action locale" (GAL) et 12 unités nationales d’animation;
  • l'assistance méthodologique à la coopération transnationale entre GAL (plus de 300 partenariats transnationaux soutenus);
  • l’appui technique à 102 administrations régionales pour le "mainstreaming", l’intégration dans leurs politiques ruralesdes enseignements et bonnes pratiques tirés des expériences de LEADER;
  • la réalisation et publication de plusieurs centaines de documents de toute nature (dossiers techniques, guides méthodologiques, "Atlas du développement rural", répertoires d’actions innovantes, newsletter, magazine, brochures, etc.) dont beaucoup sont restés des références dans le domaine du développement rural;
  • l’organisation de très nombreux événements de type (ateliers, séminaires, colloques...) et de taille (de 20 à 2000 participants) très variables, tant à Bruxelles que dans de nombreux territoires ruraux de l'Union européenne;
  • la création et la gestion de bases de données complexes et de sites internet;
  • la promotion de LEADER et la participation à plusieurs centaines de manifestations, y compris en dehors de l'Union européenne.

LEADER, laboratoire européen du développement rural

Dans un contexte de fortes mutations, l’Initiative communautaire LEADER a permis de tracer de nouvelles voies de développement qui aujourd’hui apparaissent comme un début de réponse aux exigences de revitalisation et d’épanouissement des zones rurales.

En privilégiant l’approche "ascendante" du développement, le programme LEADER a mis en valeur la consultation et la participation des populations. A travers une approche multisectorielle cherchant à valoriser les atouts spécifiques de chaque territoire, LEADER a  également favorisé des stratégies de développement durable.

Cette nouvelle approche s’est accompagnée d’une importante mobilisation sur le terrain: partenariats locaux regroupant plusieurs dizaines d’organisations, équipes techniques de haut niveau, accompagnement d’une multitude et d’une grande diversité de projets, etc.

Adaptée au contexte, aux besoins et aux atouts de chaque territoire, l'approche LEADER a permis de faire émerger de multiples solutions novatrices, tant en termes de méthode que d’actions. Elle a ouvert de nouvelles voies de développement aux territoires ruraux en difficulté et a permis de contribuer de manière significative à la création de nouveaux emplois.

En poursuivant un objectif d’innovation, l'Initiative communautaire LEADER a ouvert des fenêtres pour et en direction du monde rural. Elle a sollicité la capacité de modernisation et d’invention de celui-ci et, en retour, donné un coup de projecteur sur les expériences existantes. Elle a permis au monde extérieur de découvrir des espaces en pleine transformation.

LEADER a également été un élément important pour faire connaître à travers le monde la spécificité du modèle rural européen.

Enfin, en encourageant l’expérimentation des nouvelles possibilités qui s’ouvrent pour le milieu rural, LEADER a joué un rôle de "laboratoire" pour les évolutions indispensables de la Politique agricole commune et des politiques rurales.

 

TOP