Nouvelles

(03 février 2021) - À l'occasion de la Journée internationale de l'éducation (24 janvier), des partenaires du projet MAX ont expliqué comment ils avaient réajusté leurs programmes de formation des migrants dans le contexte de la pandémie.

MAX
© AEIDL

Le 26 janvier, le projet MAX a donné le coup d'envoi d'une nouvelle série: les Témoignages MAX sur Facebook. Un premier thème, essentiel à la construction de villes pleinement inclusives, a été abordé: l'accès à la formation.

La pandémie de COVID19 a créé une situation sans précédent qui non seulement rend très difficile le maintien du système d'éducation générale dans le monde entier mais aussi exacerbe encore plus les disparités sociales.

La crise sanitaire a révélé que la fracture numérique ou que le déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée ont un effet négatif plus important sur les plus vulnérables de nos sociétés, parmi lesquels on retrouve très souvent les réfugiés et les personnes issues de l'immigration.

Dans un webinaire animé par Patricia Martinez de l'AEIDL, deux des 20 partenaires du projet MAX ont partagé leurs expériences dans ce contexte et ont expliqué comment ils avaient progressé depuis le début de la pandémie.

En savoir plus (EN)

TOP