Nouvelles

(01 février 2019) - Márta Márczis, à la tête d’une équipe d'experts en développement rural en République de Moldavie entre 2016 et 2018, nous transmet l'engagement, l'énergie, l'ouverture et la créativité dont font preuve des centaines d'initiatives citoyennes rurales dans ce pays.

Moldova.
© PNUD

L'objectif du programme SARD, financé par l’Union européenne (6,5 millions d'euros), était de développer les régions et territoires moldaves ayant un statut spécial: la région autonome de Gagaouzie, patrie des Gagaouzes, et l’arrondissement de Taraclia dont la majorité de la population est bulgare.

La mise en œuvre de SARD a adopté l'approche transversale LEADER/CLLD telle que pratiquée dans l’UE. Fort de cette approche territoriale, le programme a réussi à mettre en relation des villages aux minorités différentes dans les deux régions cibles et le concept de groupe d'action locale (GAL) a été étendu aux territoires situés autour de Taraclia et de la Gagaouzie afin de transcender les frontières ethniques.

Les succès engrangés ont incité de nombreux territoires ruraux ailleurs en Moldavie à apprendre et à mettre en œuvre l'approche LEADER.

En décembre 2018, a été créée l’Association nationale moldave LEADER dans le but de mettre en réseau toutes les initiatives de type LEADER du pays. Les GAL de Moldavie veulent travailler ensemble pour se connaître, apprendre les uns des autres, coopérer sur des projets et découvrir les expériences d'autres pays.

Lire l'article

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.