Nouvelles

(03 décembre 2018) - Les migrations ne sont pas exceptionnelles mais un fait mondial. Il faut passer de mesures d'urgence à des politiques à long terme, coordonnées grâce à des mécanismes de gouvernance à plusieurs niveaux. C’était le message de la conférence conjointe ESPON-Interact qui s'est tenue les 22 et 23 novembre à Athènes et qui s'est appuyée sur une série de bonnes pratiques. Patricia Martinez Sáez (AEIDL) y était et raconte.

ESPON.
© ESPON

Suite à la «crise des réfugiés» de 2015, les pays européens doivent relever le défi de l'intégration à moyen et long terme.

Il est maintenant temps d'absorber la demande en mettant en œuvre des programmes qui mettent davantage l'accent sur l'orientation des migrants vers des régions offrant davantage de possibilités d'emploi, qui accordent plus d'attention aux besoins des groupes vulnérables tels que les mineurs non accompagnés, qui permettent les échanges de nouvelles idées, susciter des solutions innovantes entre villes et pays et assurer une collaboration multiniveaux et intersectorielle.

Collecter des données exactes permettra de trouver les meilleurs moyens de communiquer avec le public et de contrer les mouvements populistes en présentant les avantages que le phénomène migratoire peut apporter à la société européenne.

Lire l'article

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.