Nouvelles

(24 novembre 2017) - Alessandro La Grassa revient sur les initiatives et les succès du CRESM, une coopérative sociale basée en Sicile. Jean-Luc Janot (AEIDL) l’a interviewé aux côtés de Lorenzo Barbera, «développeur local» militant de longue date et fondateur de l'organisation.

CRESM
Alessandro La Grassa & Lorenzo Barbera

Le CRESM (Centro Ricerche Economiche e Sociali per il Meridione / Centre de recherche économique et sociale pour le Sud) intervient depuis plus de 40 ans auprès des groupes sociaux fragiles (jeunes, petits agriculteurs, immigrés, prisonniers, personnes handicapées…) des zones défavorisées du sud de l’Italie et d’ailleurs en Méditerranée, en conjuguant développement local - rural et urbain - et inclusion sociale.

Le CRESM a été créé en 1973 à Palerme par un groupe de travailleurs sociaux, d’agents de développement et de chercheurs qui avaient déjà longtemps œuvré aux côtés du leader progressiste Danilo Dolci à Palerme et dans d'autres régions rurales de l’ouest de la Sicile, des territoires longtemps marqués par la présence de la mafia.

Tous les projets et activités mis en œuvre par le CRESM visent à favoriser le développement intégré durable et l'inclusion sociale. Depuis le début des années 1990, la coopérative travaille aussi sur l'immigration d'Afrique du Nord et, à cet égard, conduit plusieurs projets d'intégration sociale, scolaire et de formation professionnelle. Le CRESM a ainsi lancé l’une des premières initiatives italiennes en faveur de la création d'entreprises par des immigrés.

Article et interview

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.