Nouvelles

(25 février 2021) - Selon des sources européennes, la Commission se montre prudente face à la décision des Etats membres de délivrer unilatéralement un certificat de voyage aux personnes vaccinées, suggérant plutôt une approche commune.

Vaccination
© France 24

Les passeports vaccinaux unilatéraux «poseraient quelques problèmes car au final nous sommes tous dans l'espace Schengen commun», a déclaré une source de l'UE. «Nous ne pouvons pas accorder des avantages aux touristes israéliens et britanniques alors que les citoyens de l'espace Schengen en seraient exclus. Il y a un débat politique en cours, mais en aucun cas une telle mesure ne devrait causer de discrimination».

Les dirigeants européens discutent aujourd’hui de la proposition de la Grèce de délivrer un certificat de voyage à ceux qui se sont fait vaccinés. Un tel certificat éviterait de subir des tests de dépistage du coronavirus ou d'observer une quarantaine lorsqu'on se rend à l'étranger. Mais les Européens sont jusqu'à présent divisés sur la question.

La proposition grecque est principalement soutenue par des pays dont l'économie dépend fortement du tourisme, comme Chypre, l'Espagne, Malte, le Portugal et l'Italie. L'Estonie soutient également l’idée.

La Roumanie, l'Allemagne et la France s'y opposent. Ces pays ont exprimé leur désaccord, du moins pour l'instant, en déclarant que l'Europe ne peut pas avoir de certificat pour les voyages tant que tous les citoyens européens n'ont pas un accès égal aux vaccins. (Euractiv.com)

En savoir plus (EN)

TOP