Nouvelles

(03 février 2021) - 30 millions d'Européens - l'équivalent des populations de la Hongrie, de l'Autriche et de la Tchéquie réunies - n'ont pas pu chauffer convenablement leur logement en 2019, selon un rapport de l'Institut Jacques Delors.

Housing
© Adam Wilson

Le rapport, publié aujourd'hui, appelle la Commission européenne et les pays de l'Union à sensibiliser à la précarité énergétique et à donner la priorité à ceux qui peinent à payer leurs factures d'énergie dans l'attribution des fonds de relance COVID-19. Cela est d'autant plus important que la pandémie a probablement augmenté le nombre de personnes en situation de précarité énergétique, selon le coauteur du rapport, Thomas Pellerin-Carlin.

Le rapport montre que le problème est pire dans le sud de l'Europe, où les bâtiments sont moins bien isolés contre le froid. La Bulgarie, la Lituanie, la Grèce, le Portugal et Chypre sont les pays où la proportion de la population qui peine à chauffer son logement est la plus élevée.

De nombreuses personnes souffrent également de précarité énergétique en été et sont incapables de rafraîchir correctement leur logement. Cette situation est particulièrement préoccupante car le changement climatique augmente la probabilité et la durée des vagues de chaleur. (EurActiv)

En savoir plus (EN)

TOP