Nouvelles

(29 janvier 2021) - Au cours des 10 premiers mois de 2020, l'UE dans son ensemble a enregistré une baisse de 33% des demandes d'asile, et les franchissements irréguliers des frontières ont atteint leur niveau le plus bas en 6 ans.

Migrants
© Wikimedia Commons

L'impact de la COVID-19 ne se manifeste cependant pas par une diminution uniforme: plusieurs territoires locaux ont reçu un nombre d'arrivées élevé et inattendu, et le nombre total d'arrivées a continué de se redresser après une forte baisse vers avril.

Des données actualisées sur l'évolution de la population dans son ensemble, y compris la migration légale, qui représente une grande majorité des migrations vers l'UE, seront disponibles plus tard cette année. Ces données devraient montrer une forte diminution de la migration globale en raison des restrictions actuelles.

Des données sur les retours en 2020 seront également disponibles plus tard cette année, et une diminution est également attendue.

En savoir plus (EN)

TOP