Nouvelles

(28 janvier 2021) - La Commission et les autorités nationales de protection des consommateurs ont publié ce jour les résultats d'un passage au crible de sites web pour détecter l’écoblanchiment ou «greenwashing».

Greenwashing
© France Inter

Cette opération dite «coup de balai» a lieu tous les ans pour détecter les infractions à la législation de l'UE en matière de protection des consommateurs sur les marchés en ligne.

Cette année, pour la toute première fois, le coup de balai portait principalement sur l'«écoblanchiment», pratique par laquelle des entreprises affirment agir davantage en faveur de l'environnement qu'elles ne le font en réalité.

Au cours de cette opération «coup de balai», les allégations environnementales figurant sur les sites web d'entreprises de divers secteurs d'activité tels que l'habillement, les cosmétiques ou l'équipement ménager, ont été analysées.

Les autorités nationales de protection des consommateurs avaient des raisons de croire que dans 42% des cas, les allégations étaient exagérées, fausses ou fallacieuses et pouvaient éventuellement être considérées comme des pratiques commerciales déloyales en vertu des règles de l'UE.

En savoir plus

TOP