Nouvelles

(24 juin 2019) - De nouveaux chiffres publiés aujourd'hui par le Bureau européen d'appui en matière d'asile (EASO) montrent que les demandes d'asile dans l'UE ont diminué pour la troisième année consécutive en 2018, revenant aux niveaux d'avant la crise.

EASO
© EASO

En 2018, 664 480 demandes de protection internationale ont été enregistrées dans l'UE, en Norvège, en Suisse, en Islande et au Liechtenstein. En 2018, le taux de reconnaissance total de l'UE+ en première instance était de 39%, en baisse de 7 points de pourcentage par rapport à l'année précédente.

La Syrie (13%), l'Afghanistan et l'Irak (7% chacun) étaient les trois principaux pays d'origine des candidats. Les dix principales nationalités d'origine comprenaient également le Pakistan, le Nigeria, l'Iran, la Turquie (4% chacun), le Venezuela, l'Albanie et la Géorgie (3% chacun).

En ce qui concerne les pays d'accueil, la plupart des demandes d'asile ont été déposées en Allemagne, en France, en Grèce, en Italie et en Espagne. Les cinq premiers pays d'accueil par habitant étaient Chypre, la Grèce, Malte, la Suède et le Luxembourg.

En savoir plus (EN)

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.