Nouvelles

(23 avril 2019) - Le déficit ainsi que la dette publique se sont réduits en termes relatifs en 2018 par rapport à 2017, tant dans la zone euro que dans l’UE28.

Euro
© CC0 Public Domain

En 2018, le Luxembourg (+2,4%), la Bulgarie et Malte (+2,0% chacune), l'Allemagne (+1,7%), les Pays-Bas (+1,5%), la Grèce (+1,1%), la Tchéquie et la Suède (+0,9% chacune), la Lituanie et la Slovénie (+0,7% chacune) ainsi que le Danemark (+0,5%), la Croatie (+0,2%) et l'Autriche (+0,1%) ont affiché un excédent public, tandis que l'Irlande avait un solde budgétaire à l'équilibre.

Deux États membres ont affiché un déficit supérieur ou égal à 3% du PIB: la Roumanie (-3,0%) et Chypre (-4,8%).

À la fin de l’année 2018, les plus faibles ratios de dette publique par rapport au PIB ont été relevés en Estonie (8,4%), au Luxembourg (21,4%), en Bulgarie (22,6%), en Tchéquie (32,7%), au Danemark (34,1%) et en Lituanie (34,2%).

Quatorze États membres ont affiché un ratio de dette publique supérieur à 60% du PIB, les plus élevés ayant été enregistrés en Grèce (181,1%), en Italie (132,2%), au Portugal (121,5%), à Chypre (102,5%), en Belgique (102,0%), en France (98,4%) et en Espagne (97,1%).

En savoir plus

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.