Nouvelles

(18 février 2019) - Compte tenu du risque que le Royaume-Uni puisse quitter l'Union le 30 mars prochain en l'absence d'accord, la Commission européenne a aujourd'hui intensifié ses actions d'information destinées aux entreprises de l'UE dans le domaine des douanes et de la fiscalité indirecte, telle que la TVA.

Brexit
© Kai Stachowiak

L'initiative lancée ce jour vise à mieux informer les entreprises de l'UE, en particulier les PME. Afin de se préparer à l'éventualité d'une absence d'accord et de poursuivre les échanges commerciaux avec le Royaume-Uni, ces entreprises devraient:

• évaluer si elles disposent des capacités techniques et humaines nécessaires pour appliquer les procédures et règles douanières, notamment en ce qui concerne les règles d'origine préférentielles;

• envisager d'obtenir divers enregistrements et autorisations à des fins douanières pour faciliter leurs activités commerciales en cas de participation du Royaume-Uni dans leur chaîne d'approvisionnement;

• prendre contact avec leur autorité douanière nationale pour déterminer les autres mesures qui peuvent être prises pour se préparer.

Une série de documents disponibles dans toutes les langues de l'UE ont été mis aujourd'hui à la disposition des entreprises; parmi ceux-ci figure une liste de contrôle simple en 5 étapes, qui donne une vue d'ensemble des mesures à prendre.

En savoir plus

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.