Nouvelles

(12 février 2019) - En 2017, la part de l'énergie provenant de sources renouvelables dans la consommation finale brute d'énergie a atteint 17,5% dans l'Union européenne, en hausse par rapport à 17,0% en 2016 et plus du double de son niveau de 2004 (8,5%).

Energy
© DavidRockDesign

Avec plus de la moitié (54,5%) de sa consommation finale brute d’énergie provenant de sources renouvelables, la Suède affichait de loin la plus forte proportion en 2017, devant la Finlande (41,0%), la Lettonie (39,0%), le Danemark (35,8%) ainsi que l’Autriche (32,6%).

À l’inverse, les plus faibles proportions d'énergies renouvelables ont été enregistrées au Luxembourg (6,4%), aux Pays-Bas (6,4%) et à Malte (7,2% chacun).

Parmi les 28 États membres de l'UE, onze ont déjà atteint le niveau requis pour réaliser leurs objectifs nationaux 2020 respectifs: la Bulgarie, la Tchéquie, le Danemark, l’Estonie, la Croatie, l’Italie, la Lituanie, la Hongrie, la Roumanie, la Finlande et la Suède.

À l'autre extrémité de l'échelle, les Pays-Bas (à 7,4 pp de leur objectif national 2020), la France (à 6,7 pp), l'Irlande (à 5,3 pp), le Royaume-Uni (à 4,8 pp), le Luxembourg (à 4,6 pp), la Pologne (à 4,1 pp) et la Belgique (à 3,9 pp) sont les plus éloignés de leurs objectifs.

En savoir plus

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.