Nouvelles

(14 décembre 2018) - Selon un rapport publié aujourd'hui par la Commission, la suppression des frais d'itinérance a entraîné une augmentation immédiate de la consommation d'appels et de données mobiles par les Européens se déplaçant à l'intérieur de l'UE/EEE.

Smartphone.
© CC0 Creative Commons

L'utilisation des données mobiles a été multipliée par cinq, en moyenne, par rapport au niveau antérieur au mois de juin 2017. Le nombre d'appels téléphoniques passés par les voyageurs a quasiment doublé par rapport à la période précédente.

Selon un récent sondage Eurobaromètre, il est manifeste que les habitudes ont changé. Ainsi, 34% des voyageurs, par exemple, naviguent sur l'internet aussi souvent en itinérance que chez eux, contre seulement 15% avant juin 2017.

Les opérateurs de réseau mobile ont, dans l'ensemble, respecté les nouvelles règles, sous la surveillance étroite des autorités de régulation nationales et de la Commission. Les mesures de sauvegarde prévues dans le règlement sur l'itinérance pour éviter de fausser les marchés nationaux, à savoir la politique d'utilisation raisonnable et la dérogation au motif de la viabilité ont fonctionné correctement et là où cela s'avérait nécessaire.

En savoir plus

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.