Nouvelles

(04 décembre 2018) - La Commission publie aujourd'hui son évaluation du Cadre européen pour les stratégies nationales d'intégration des Roms pour la période 2011-2017. L'éducation des Roms s'est améliorée mais la ségrégation reste un défi.

Roma.
© Ligue des Droits de l'Homme

C'est dans le domaine de l'éducation que les progrès sont les plus importants, en particulier avec une participation accrue des enfants roms à l'éducation de la petite enfance et une diminution du décrochage scolaire précoce, bien que la ségrégation reste un défi.

Les avancées en matière de santé sont limitées et il n'y a pas d'amélioration en ce qui concerne l'accès à l'emploi et au logement, alors que certains progrès ont été réalisés dans la lutte contre la pauvreté. L'antitsiganisme et les crimes haineux à l'encontre des Roms continuent d'être un sujet de vive préoccupation.

Le rapport présente également les résultats d'une consultation publique sur l'avenir du Cadre européen pour les stratégies nationales d'intégration des Roms jusqu'en 2020. Une écrasante majorité des personnes interrogées pensent que la situation des Roms est pire que celle des non-Roms, en particulier en ce qui concerne la discrimination, l'emploi et le logement.

60% des personnes interrogées ont déclaré que les autorités nationales, régionales et locales avaient besoin du soutien de l'UE pour améliorer la situation des Roms.

En savoir plus (EN)

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.