Nouvelles

(08 novembre 2018) - Les auditeurs de l'UE ont clairement critiqué hier le projet de réforme de la politique agricole commune (PAC), déclarant que les propositions de la Commission ne répondent pas à la demande d'une approche «plus respectueuse de l'environnement et plus fortement axée sur les performances».

Agriculture
© W.carter

Dans leur dernier avis, les experts de la Cour des comptes se plaignent particulièrement du fait qu'une part importante du financement soit versée sous la forme de paiements directs «sur la base d'un nombre donné d'hectares de terres détenues ou utilisées» même après la réforme de la PAC. Comme il n'existe pas d'autres options, les multiples préoccupations environnementales n'ont pas pu être prises en compte dans ces paiements.

D'un point de vue économique, la méthode n'est pas non plus le meilleur moyen d'assurer aux agriculteurs un revenu décent, selon la Cour des comptes.

Les Verts au Parlement européen estiment que leur position est confirmée par l'avis critique de Luxembourg: «La Cour des comptes estime que la proposition de réforme ne reflète pas une vision à long terme pour l'agriculture de l'Union. Je ne peux qu'approuver», a par exemple déclaré l'eurodéputée Verte Maria Heubuch. (EurActiv)

En savoir plus (EN)

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.