Nouvelles

(06 juillet 2018) - Après le Brexit, le Royaume-Uni compte décider de manière unilatérale de l’accès qu’il concédera aux bateaux européens.

Brexit
© N. Chadwick

Le Royaume-Uni soutient que les bateaux des autres pays de l’UE ont débarqué environ 760 000 tonnes de poissons pour une valeur de 600 millions d’euros depuis ses eaux entre 2012 et 2016, alors que les bateaux britanniques n’ont péché que l’équivalent de 125 millions d’euros de poissons dans les eaux d’autres pays européens sur la même période.

Le gouvernement veut distinguer la question de l’accès à ses eaux de celle de la quantité de poissons britanniques exportés vers l’UE lors de ses discussions avec Bruxelles, et veut inclure le secteur dans le cadre d’un accord plus large sur les aliments et les boissons.

Pour sa part, le groupe de travail de l’article 50 de la Commission européenne, mené par Michel Barnier, affirme que les bateaux européens doivent continuer à être autorisés à accéder librement aux eaux britanniques si Londres veut continuer de vendre ses produits sur le marché européen. (EurActiv)

En savoir plus

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.