Nouvelles

(16 février 2016) - Le vote du Parlement européen sur la ratification du CETA, l'accord commercial entre l'UE et le Canada, a révélé de profondes divisions entre les socialistes européens, en particulier au cœur du «moteur de l'Europe», la France et l'Allemagne.

CETA
© Wikimedia Commons

Les eurodéputés ont ratifié le CETA hier (15 février) avec 408 députés en faveur et 254 contre; 33 se sont abstenus. Le CETA devra maintenant franchir l'obstacle de la ratification par les 28 États membres. Cette procédure varie d'un pays à l'autre, certains devant obtenir l'approbation de leur parlement national.

Le PPE (centre-droit) a largement été uni: seuls cinq des 206 députés ayant voté contre l’accord. Mais dans le groupe S&D de centre-gauche (174 députés), 66 ont voté contre (et contre les instructions de leur groupe) et 13 se sont abstenus.

Fait intéressant: les 13 eurodéputés socialistes français ont tous voté contre, alors que les eurodéputés allemands y ont été largement favorables, avec seulement 5 députés sur 24 du SPD allemand votant contre. Trois se sont abstenus.

La carte de VoteWatch montre également de grandes divisions entre les socialistes des 28 Etats membres. (EurActiv)

En savoir plus (EN)

TOP