Nouvelles

(15 février 2017) - La Commission européenne adresse un dernier avertissement à l'Allemagne, à la France, à l'Espagne, à l'Italie et au Royaume-Uni au motif que ces pays n'ont pas remédié aux infractions répétées aux limites en matière de pollution atmosphérique fixées pour le dioxyde d'azote (NO2).

pollution
© David Holt

La pollution par le NO2 constitue une grave menace pour la santé. La plupart des émissions proviennent de la circulation routière. En 2013, la persistance de niveaux élevés de NO2 a entraîné la mort prématurée de près de 70 000 Européens, soit presque trois fois le nombre de décès par accident de la route au cours de la même année.

L'avis motivé adressé aujourd'hui concerne des infractions persistantes aux valeurs limites fixées pour le NO2 dans les États membres suivants:

- Allemagne (28 zones de qualité de l'air, en particulier Berlin, Munich, Hambourg et Cologne);

- France (19 zones de qualité de l'air, notamment Paris, Marseille et Lyon);

- Royaume-Uni (16 zones de qualité de l'air, parmi lesquelles Londres, Birmingham, Leeds et Glasgow);

- Italie (12 zones de qualité de l'air, dont Rome, Milan et Turin);

- Espagne (3 zones de qualité de l'air, l'une étant Madrid et les deux autres couvrant Barcelone).

En savoir plus

TOP