Nouvelles

(25 avril 2012) - Le Parlement européen vient d’approuver la proposition de la Commission permettant d’utiliser les crédits alloués à la politique de cohésion encore disponibles pour cautionner les garanties et prêts des institutions financières telles que la BEI.

La mesure est prévue pour les pays qui bénéficient d’une assistance macroéconomique spéciale, soit actuellement la Grèce, l’Irlande et le Portugal. Cependant, elle ne sera mise en œuvre qu’à la demande d’un État membre (seule la Grèce l’a demandée jusqu’à présent). L’objectif est de lancer des projets cofinancés par le Fonds européen de développement régional (FEDER) ou par le Fonds de cohésion qui sont actuellement bloqués en raison de restrictions financières.

Les «instruments de partage des risques» résulteront d’accords conclus entre la Commission et la Banque européenne d’investissement (BEI) ou une institution financière nationale ou internationale fournissant des garanties. L’UE couvre donc une partie des risques associés aux prêts privés ou à la fourniture de garanties aux bénéficiaires finals. Il sera donc ainsi possible de soutenir plus de projets sur le terrain. Les États membres devraient adopter cette proposition avant la fin du mois de mai.

En savoir plus

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.