Nouvelles

(25 avril 2012) - Hier, alors que les ministres européens des affaires étrangères entamaient les négociations sur le prochain budget pluriannuel de l'Union pour 2014-2020, douze Etats membres ont réclamé la fin des diminutions «injustes» des fonds de cohésion.

Selon une déclaration écrite qu’a pu se procurer le réseau EurActiv, ce groupe de pays craint que la diminution des aides régionales ainsi que leur conditionnalité accrue ne conduisent à un transfert des fonds européens des pays les plus pauvres vers les pays les plus riches de L'UE. La lettre était signée par la Bulgarie, l'Estonie, la Grèce, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie. La Croatie, qui est en passe de rejoindre l'Union à l'été 2013, a également soutenu la déclaration.

«La politique de cohésion devrait concentrer les ressources sur les régions et Etats membres les moins développés», ont déclaré ces pays, la plupart bénéficiaires nets des fonds de cohésion. Le budget proposé par la Commission européenne pour la politique de cohésion a été réduit de 354 milliards d’euros pour la période actuelle (2007-2013) à 336 milliards pour la prochaine période de programmation (2014-2020), soulignent encore ces pays dans leur déclaration.

A l’été 2011, quand elle a présenté sa proposition pour le cadre financier 2014-2020, la Commission a proposé une refonte majeure du budget pluriannuel de l'UE, consistant en une simplification des procédures, mais aussi en une concentration plus intense des fonds, des aides davantage conditionnées et une évaluation plus stricte des résultats. (D’après EurActiv)

En savoir plus

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.